Quelques chiffres

 

  • L’espérance de vie en France est de 85 ans pour les femmes et de 79 ans pour les hommes.
  • Selon l’Insee en 2020, par rapport à 2019, l’excédent de mortalité en France s’établit à 55 000 morts. Ceci concerne toutes les causes de mortalité, sachant que de plus, la crise de la Covid a provoqué un défaut de soins pour d’autres pathologies.
  • Selon l’INED, en 2020, il y aurait en France 42.000 décès liés à la Covid-19. Ce chiffre  est lié en partie à la mise à l’écart de la médecine de ville du fait des consignes gouvernementales et du climat de peur, à une prise en charge à l’hôpital trop tardive (on a constaté une forte mortalité dans les premières 24 heures de l’hospitalisation),  à un manque de connaissance sur les modalités de prise en charge (problème des respirateurs ou des troubles de coagulation), à une absence de traitements précoces, à un système de soins préalablement fragilisé avec un manque de personnel soignant à l’hôpital public, à un manque de matériel et de personnel dans les EHPAD, aux effets collatéraux du confinement avec des personnes âgées décédées suite à une réduction de leurs lieux sociaux et affectifs. Il y a donc une mortalité directement liée à la Covid 19, et une mortalité induite par un contexte délétère. Les chiffres de décès directement  liés à la Covid 19 se situeraient donc plutôt entre 20.000 et 30.000 morts. 
  • En France, selon les années, la grippe saisonnière est responsable de 8 000 à 15 000 morts. Exceptionnellement, la grippe de Hong Kong avait fait 31.000 morts entre décembre 1969 et janvier 1970.
  • La France est au 24ème rang des pays à plus forte mortalité pour un million d’habitants (voir aussi les pays à plus faible mortalité pour un million d’habitants
  • Les cas d’infection respiratoire aigüe liée à la Covid 19 baissent de façon régulière depuis fin octobre 2020 (voir la courbe issue de ce document du réseau Sentinelles)